Faites la connaissance de Bernard, résident de Leiedam, à Deinze.

Sa passion, vous l’avez sans doute déjà devinée. Nous l’avons interviewé pour en savoir plus sur la peinture. Un hobby, une passion même, qu’il pratique encore au quotidien. Vous pouvez admirer ses tableaux tant à la Résidence Keizerhof à Audenarde qu’à la Résidence Leiedam à Deinze. Bernard est venu vivre à Leiedam il y a six ans parce que son épouse avait besoin de soins particuliers.

 

Residentie Leiedam - Deinze
Residentie leiedam - deinze
Residentie Deinze

Comment avez-vous commencé à peindre ?

Toute ma vie, j’ai été sur la route mais à un moment donné, j’ai eu un problème cardiaque qui m’a empêché de poursuivre la pratique de mon métier. C’est alors que j’ai commencé à peindre.

Tout petit déjà, je pouvais m’occuper pendant des heures avec des craies et un tableau noir. Plus tard, lorsque je devais patienter dans la voiture, je prenais mon journal pour y faire des croquis.

Mon premier tableau, je l’ai réalisé à l’académie d’Audenarde avec de la peinture, un pinceau, une toile et un plat de pommes. Bien sûr, je ne pouvais pas attendre trop longtemps pour le peindre, sans quoi toutes les pommes auraient pourri. (il rit)

Pouvez-vous pratiquer votre hobby ici ?

À la maison, j’avais mon atelier dans la véranda. Ici, je peins au salon et je n’ai pas assez de place pour exposer tous mes tableaux. (il rit) On en trouve donc quelques-uns dans le couloir ici et à la Résidence Keizershof à Audenarde. Il y en a aussi chez des amis, dans la famille, dans d’autres entreprises…

Quel est votre tableau préféré ?

J’aime faire des caricatures. Par exemple, j’ai peint une caricature d’une dame qui marche dans un sens avec le haut du corps et sa sacoche, tandis que ses jambes vont dans l’autre sens. 

Ce tableau-ci (ci-dessus) montre l’atmosphère à la côte : avec beaucoup de vent et une mer agitée. La partie supérieure montre la mer et le vent. On peut aussi y distinguer deux visages.

Peignez-vous encore tous les jours ?

Peindre, cuisiner… je fais tout. Ma femme n’est plus très vaillante, donc je m’occupe de tout. Cela me permet suffisamment de me détendre.

Je trouve qu’il est important d’avoir un hobby ; passer mes journées devant la télévision, ce n’est pas mon genre. J’aime m’occuper.

Et j’ai aussi besoin de suffisamment d’inspiration. Donc j’aime aller me promener avec ma femme. Il nous arrive donc de sortir tous les deux. J’aime marcher à bonne allure pour faire des découvertes et glaner des idées.

Avez-vous assez de place ?

Je peins sur le coin de la table, et je range tout mon matériel dans le débarras. Je vais devoir louer un second appartement et un garage si je veux pouvoir ranger toutes mes peintures. (il rit)

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Je travaille actuellement sur le thème du navire qui s’est échoué sur des rochers en Italie. Et j’ai encore d’autres projets en tête.

Avez-vous une belle anecdote à nous raconter ?

Un jour, j’ai fait le portrait de ma femme, mais comme elle n’a pas aimé le résultat, je l’ai recouvert d’une bonne peinture de base et d’une couche de bonne peinture à l’huile. Cette toile se trouvait dans la véranda, en plein soleil. Un jour, nos petits-enfants sont passés, ils ont regardé le tableau et se sont écriés : « Regarde, il y a bonne-maman sur le tableau ! ». Sous l’effet du soleil, la peinture s’était atténuée et bonne-maman était apparue. Pour qu’ils puissent la reconnaître, il faut croire qu’elle n’avait pas beaucoup changé depuis tant d’années ! (il rit)

Blijf steeds op de hoogte van het laatste nieuws bij Senior Homes!

Smaakt deze blog naar meer? Schrijf u nu in voor de nieuwsbrief van Senior Homes en ontvang interessante updates regelmatig in uw mailbox.